Des ruches à la MFR de Haussy

La semaine dernière, nos 3 ruches ont accueilli leurs colonies. Ce projet se fait dans le cadre des EPI avec nos quatrième de l’enseignement agricole et en partenariat avec la CCPS (la communauté de communes du pays solesmois) dans un objectif de sensibilisation à la biodiversité et au rôle fondamental des insectes pollinisateurs dans les cultures.

Nos élèves ont bénificié et bénéficieront de la part de l’apiculteur de séances d’apprentissage du fonctionnement d’une ruche, de travaux pratiques et ils produiront le miel de la MFR.

SOIREE DE FIN D’ANNEE

Soirée de fin d’année pour les 3ème de l’enseignement agricole, les 1ère bac pro agroéquipement et CGEA ainsi que les CAP métiers de l’agriculture et BPA TCEEA deuxième année.

Des bonbons, de la brioche, des cocktails sans alcool, de la musique et le démon du groove qui a pris possession de quelques corps adolescents.

Au vu des sourires, la soirée fut réussie.

Visite d’une exploitation

Ce lundi 25 novembre 2019, les élèves de seconde accompagnés de Mme Carpentier et Mr Sylvestre se sont rendu à Beaurain proche de Solesmes pour visiter l’exploitation de Mr Semaille Denis. Ce dernier leur a présenté son exploitation et notamment la race « Limousine » élevée en agriculture biologique et vendu en direct sur le site.

Six élèves de la Maison Familiale et Rurale de Haussy aux camps d’extermination d’Auschwitz- Birkenau.

Une délégation de six élèves des classes de Terminales Agroéquipement et Conduite et Gestion des Entreprises Agricoles se sont rendus dans ces lieux de mémoire les 13 et 14 novembre derniers. Ce n’est pas moins 120 élèves des lycées de la Région des Hauts de France qui avaient fait le déplacement accompagnés de leurs professeurs.

HAUSSY. «  Lorsque que l’on se rend dans ces camps de mise à mort, où plus d’un million de juifs ont péri dans les chambres à gaz, on ne voit plus les choses de la même manière. Bien sûr, nous avons tous entendu parler d’ Auschwitz et de Birkenau dans les livres ou en classe mais là vous voyez les baraquements à perte de vue, les ruines des chambres à gaz et cela change tout »

Pour Corentin Lemaire, élève de Terminale Agroéquipement et ses cinq camarades l’émotion est énorme. Tous peinent à trouver les mots pour décrire l’indescriptible.

Laure, « lorsque vous voyez les monticules de cheveux des malheureuses victimes, les chaussures, les lunettes, les objets de la vie courante, … vous ne pouvez pas dire que toutes ces horreurs n’ont pas existé. Quand j’entends certains de mes camarades qui minimisent ce qui c’est produit ici pendant la guerre, je me dis que ce genre de voyage devrait être obligatoire. Je remercie les organisateurs, la Région des Hauts de France, le Mémorial de la Shoah à Paris et nos Formateurs de nous avoir permis de vivre cette émouvante expérience ! »

Les deux journées passées à arpenter ces lieux de mémoire où environ 1,2 millions de juifs ont péri sans compter les tziganes et les prisonniers polonais et russes ont marqué les esprits de nos 6 jeunes lycéens. C’est avec une détermination renforcée et une volonté de témoigner auprès des autres qu’ils sont rentrés en France. Ils ont repris leur travail de restitution qu’ils avaient entrepris depuis plusieurs mois (cf notre édition du 04 novembre dernier). Rendez-vous est pris dans le courant du mois de février pour livrer ces travaux de synthèse autour de deux personnalités cambrésiennes qui ont connu les affres de la déportation.